06 09 74 62 40

Gérer son temps – 3 exercices

Gérer ses priorités (au travail et dans la vie) – Les 3 exercices pratiques d’Hector

La gestion du temps en entreprise, le bon calibrage entre vie pro et vie perso, la priorisation des tâches, la procrastination… autant de sujets qui nous concernent tous.
Pour ne pas les subir, il faut mettre en place des actions au quotidien. J’ai trouvé quelqu’un qui avait des bonnes idées, et je souhaite vous les partager.

Petit historique : après avoir dévoré les romans de François Lelord autour des voyages d’Hector (notamment « Le Voyage d’Hector : ou la recherche du bonheur » et « Hector et les secrets de l’amour »), je continue à suivre Hector sur la poursuite du temps qui passe cette fois-ci. Je me rends compte qu’il a encore plein de choses à nous apprendre à travers ses voyages Hector ! Comme d’habitude, j’en tire des enseignements précieux, que j’applique au quotidien.

Les extraits qui suivent sont donc tiré du roman « Le nouveau Voyage d’Hector à la poursuite du temps qui passe » de François Lelord.

Extraits de la 4ère de couverture :

« Hector, jeune psychiatre un peu naïf, semblait avoir trouvé dans ses voyages précédents les clés du bonheur, et aussi les secrets de l’amour… Mais il voit bien qu’autour de lui, les gens continuent de se tracasser, cette fois à propos du temps. »

« Comme d’habitude, en partant pour un nouveau voyage ! Parce que les voyages, ça forme les psychiatres. »

Intervention d’un spécialiste du temps pour les grandes entreprises lors d’un colloque auquel Hector participe :

 

« Son grand truc : faire la différence entre l’urgent et l’important. Important et urgent : à faire soi-même tout de suite. Important et pas urgent : réfléchir un peu tous les jours. Urgent et pas important : le filer à quelqu’un d’autre. Pas important et pas urgent : le balancer par-dessus bord le plus vite possible. »

« A force de voir des patients qui lui parlaient de leur travail et aussi ses amis qui travaillaient un peu comme Clara, il avait fini par se faire une idée de la manière dont les gens classaient l’urgent et l’important, et aussi de ceux et celles à qui ça réussissait le mieux.

Il leva le doigt, et on lui passa le micro. Il expliqua qu’au travail, par exemple, il était important de faire la différence entre trois sortes de choses importantes : premièrement, les choses importantes pour que le travail soit bien fait ; deuxièmement, les choses importantes pour votre patron ; et troisièmement, celles qui l’étaient pour votre carrière.

  • Dans un monde idéal, dit Hector, ça devrait être exactement les mêmes !

Cette réflexion fit rire tout le monde : les gens savaient bien qu’ils n’étaient pas dans un monde idéal ! Hector avait souvent remarqué que les gens qui mettaient « travail bien fait » en premier, avaient en général moins souvent des récompenses que ceux qui mettaient en premier « important pour le patron » ou « important pour la carrière ». Alors, ces gens consciencieux avaient souvent de gros coups de cafard parce qu’ils n’avaient pas été récompensés, et pourtant ils avaient l’impression d’avoir bien fait leur boulot. Hector les aidait à réfléchir sur les autres priorités : ce qui était important pour leur patron et pour leur carrière. Pour leur patron, il fallait deviner aussi ce qui était le plus important pour lui : le travail bien fait, son propre patron, ou sa carrière à lui. Ensuite, on pouvait aussi essayer de deviner comment pensait le patron de son patron, mais là, ça devenait un peu compliqué », comme la théorie de la relativité.

  • Mais, dit quelqu’un, je ne comprends pas bien la différence entre important pour ma carrière et important pour mon patron, puisque c’est mon patron qui décide de ma carrière.
  • Pas seulement, dit Hector.

Pour sa carrière, il fallait passer du temps à connaître un peu d’autres patron que son patron, se tenir au courant de ce qui se passait ailleurs, se faire des copains et apprendre des choses nouvelles qui seraient utiles plus tard.

  • Comme apprendre le chinois, dit quelqu’un.

Hector était content, les gens avaient eu l’air de trouver ses petites réflexions intéressantes. »

Exercice de réflexion autour de la gestion de notre temps.

« Exercice de temps n°23 : Faites un beau tableau à quatre cases : urgent-Important, Urgent-Pas important, Pas urgent-important, Pas urgent-Pas important. Rangez tout ce que vous avez à faire dans es cases. Etes-vous avancé ?

Après, il se senti assez content d’ajouter son petit exercice à lui :

Exercice de temps n°24 : Classez tout ce que vous avez à faire en « important pour bien faire votre travail », « important pour votre patron », « important pour votre carrière ». Combien de temps passez vous sur chacun des trois ? »

Soudain, Hector pensa qu’on pouvait aussi appliquer ça à la vie de la famille.

Exercice n°24 bis : Classez le temps que vous passez à faire des choses importantes pour vos enfants, pour votre conjoint et pour vous. Montrez le résultat au reste de votre famille. »

Les reflexions de Sismiik autour de la gestion de notre temps et de nos priorités

 

  • On ressent que ces exercices peuvent aussi bien difficiles que bénéfiques à mettre en place
  • Le ou lesquelles de ces 3 exercices vous semble la plus intéressante / pertinente / importante à faire ?
  • Et si nous conscientisons notre manière de gérer le temps, est-ce qu’on aurait l’impression de le maîtriser ?

11 + 12 =

Téléchargez le programme
complet de formation Sismiik

Que vous soyez manager, DRH, responsable de formation, responsable de CE, ou salarié, Sismiik vous accompagne via ses formations pour gagner en développement personnel et en efficacité professionnelle. Découvrez les thématiques abordées, téléchargez le catalogue.

Toutes nos prestations sont des formations agréées et peuvent solliciter le financement de votre OPCA.

Notez également que nous nous chargeons des démarches administratives auprès des OPCA.

Rappelez moi
+
Rappelez moi!