06 09 74 62 40

Interview au CE de Berluti : La contribution du CE en terme de bien-être au travail

Le rôle du CE chez Berluti dans le Bien-être au travail 

Nous avons rencontré Gilles-Patrick Moitry, vendeur dans la boutique historique de Berluti, au 26 rue Marbeuf à Paris, pour qu’il nous parle du Comité d’Entreprise, dont il est le Secrétaire.  Comme toutes les entreprises concernées, Berluti aura mis en place le Comité Social et Economique (CSE) d’ici la fin de l’année. En attendant, Monsieur Moitry a bien voulu revenir sur les missions dévolues au Comité d’Entreprise.

 

CE-berluti-accueil

Bonjour Monsieur Moitry et merci de nous accueillir et de nous consacrer un peu de votre temps. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour Déborah. Après un BTS Commerce International et une école de commerce, je suis parti travailler à Londres et sur la Côte Est des Etats-Unis (Boston, Washington et Miami pour l’essentiel). J’ai rejoint Berluti en 2006, date à laquelle il y avait moins de 50 collaborateurs au sein de l’entreprise. J’ai le plaisir d’être Secrétaire fondateur du Comité d’Entreprise depuis 2008. Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de 250 salariés, ce qui démontre une croissance importante sur un laps de temps relativement réduit.

En effet, la progression est rapide et importante. Concernant le CE, pouvez-vous nous dire comment vous définiriez son rôle ?

Selon moi, le CE doit remplir deux missions essentielles : la première est d’être à l’écoute des salariés, afin de pouvoir recueillir leurs avis, leurs remarques et leurs suggestions. Nous pouvons à ce titre conseiller et aider les salariés de l’entreprise dans leur quotidien. Pour cette partie écoute, je me déplace fréquemment dans les différentes boutiques de l’entreprise mais aussi dans nos ateliers de production. L’idée est bien de recueillir les avis et les questions, toutes les questions, afin de pouvoir faire le lien entre les salariés et la direction de l’entreprise. A cette première partie de notre mission s’ajoute la seconde, bien plus connue du reste des salariés : la gestion du budget des œuvres sociales. Chaque CE a ses règles de fonctionnement et ses offres en la matière. En ce qui concerne le CE de Berluti, nous retrouvons des remboursements pour les frais liés aux vacances, aux inscriptions dans des clubs de sport, et des offres attractives pour des événements culturels. Cette partie là du CE est bien connue des salariés, de Berluti comme de toutes les entreprises en général. C’est la partie la plus plaisante de notre mission, puisque nous apportons, à notre façon, du plaisir et du bien-être aux salariés en les aidant financièrement. Selon ma propre conception, la redistribution doit être la plus large possible, car il est important que ce budget, qui y est consacré, revienne aux salariés.

Selon vous, le Comité d’Entreprise a-t-il un rôle à jouer dans le bien-être au travail ?  Pour Berluti, comment cela se passe-t-il ?

Le bien-être des collaborateurs est un enjeu cher à Berluti. Sous l’impulsion de son Président, Monsieur Antoine Arnault, des initiatives ont été prises par l’entreprise pour bien marquer cet engagement pour le bonheur de ses salariés. Ainsi, au siège de l’entreprise, situé Faubourg Saint Honoré, des séances de yoga sont par exemple proposées aux salariés. C’est un moyen de faire venir ce bien-être, cette sérénité sur leur lieu de travail. L’entreprise s’est donc chargée de la mise en place de ces ateliers. De son côté, le Comité d’Entreprise a pris en charge une partie des tapis destinés à cette pratique et rembourse les salariés qui décident de pratiquer du sport, quel qu’il soit. C’est une manière de contribuer au  bien-être des collaborateurs de l’entreprise. D’autres actions sont également menées (la distribution gratuite journalière de corbeilles de fruits, d’orange pressées fraîches, de thé, de café…), et en la matière le CE peut être force de proposition, comme nous l’avons fait notamment pour l’atelier lecture.

Comment les salariés perçoivent-ils le rôle et la mission de votre Comité d’Entreprise ?

Aujourd’hui, à côté des ateliers et des activités mises en place par l’entreprise elle-même et des remboursements proposés par le CE, nos salariés sont sollicités de toute part. Comme tout un chacun, ils ont du mal à retenir toutes les missions que nous effectuons pour eux. Il est toujours possible de mieux faire et de mieux communiquer sur nos actions. Mais de manière plus générale, les salariés de Berluti nous considèrent souvent comme un « centre de remboursement ». Comme je vous le disais pour commencer, notre première mission est d’écouter et de faire le lien entre les collaborateurs et la direction de l’entreprise, et sur cet aspect des choses, c’est vrai qu’il reste encore beaucoup à faire.

 Et demain, comment voyez-vous l’action du Comité d’Entreprise au sein de Berluti ? Avez-vous des grands projets, qui vous tiennent à cœur ?

Vous savez, j’ai participé à la création du Comité d’Entreprise en 2008. Aujourd’hui, nous nous préparons à la mutation de ce dernier en Comité Social et Economique (CSE). Au-delà de ce changement, imposé par la loi, toute l’équipe du CE ambitionne d’être toujours plus proche des collaborateurs de l’entreprise. C’est notre mission première. A cet égard la digitalisation du CSE (offrir aux salariés une interface web qui leur permette de gérer leurs activités et leurs remboursements à distance) sera sans doute une des prochaines étapes à franchir. Il faudra avancer sur ce projet, et nous ne manquerons pas de le faire, probablement avant la fin de cette année.

 

Nous remercions encore Monsieur Moitry de nous avoir reçus et d’avoir bien voulu nous éclairer sur les missions du CE, et notamment celles relatives au bien-être au travail. C’est une des tendances qui se dégagent, non seulement au sein de Berluti mais dans bon nombre d’entreprises. Une quête de bien-être dans le travail, une recherche bénéfique aux salariés mais aussi aux entreprises. N’hésitez pas à partager votre propre expérience en la matière.

8 + 2 =

Téléchargez le programme
complet de formation Sismiik

Que vous soyez manager, DRH, responsable de formation, responsable de CE, ou salarié, Sismiik vous accompagne via ses formations pour gagner en développement personnel et en efficacité professionnelle. Découvrez les thématiques abordées, téléchargez le catalogue.

Toutes nos prestations sont des formations agréées et peuvent solliciter le financement de votre OPCA.

Notez également que nous nous chargeons des démarches administratives auprès des OPCA.

Rappelez moi
+
Rappelez moi!